Academie des Sciences et Lettres de Montpellier

Anne BLANCHARD (3-5-1921 | 29-6-1998)

Section : Lettres - Siège : XX
Professeur d'Histoire moderne à l'Université Montpellier III - Paul Valéry
Elu(e) à l'Académie en 1983. Départ en 1998.
image membre

 

     Anne Camille Félicie Blanchard (1921-1998) est née à Montpellier le 3 mai 1921 et décédée dans la même ville le 29 juin 1998, fille de l’historien Marcel Blanchard (1885-1965) et nièce du géographe Raoul Blanchard. Après des études secondaires au lycée de filles de Montpellier, elle entreprend des études supérieures  de Lettre à la faculté de Grenoble (où son père est recteur), puis à la Sorbonne.

     Elle enseigne l'histoire dans la région parisienne avant d'être nommée en 1954 à Montpellier au lycée de jeunes filles.

     Agrégée en 1958, elle intègre en 1963 comme assistante la Faculté des Lettres, aujourd'hui Université Montpellier III Paul Valéry. Elle y enseigne l'histoire de la paysannerie française du XVIe au XVIIIe siècle, l'histoire militaire et l'histoire régionale.

     Elle soutient sa thèse de doctorat d'Etat en histoire sur les ingénieurs du Roi et le corps des fortifications le 31 mai 1976 devant les professeurs Pierre Chaunu, Alphonse Duprondt, Jean Meyer, André Martel et le général Guinard.

     Elle n'oriente pas seulement ses recherches sur les travaux de technicien des ingénieurs du Roi mais s'intéresse aussi à leur vie et à leurs comportements.

     Elle est nommée maître de conférences en 1978 et professeur en 1979.

     Elle anime aussi le Centre d'Histoire militaire et d'Etudes de la Défense ainsi que la Société Archéologique de Montpellier.

     En octobre 1985, elle est reçue à l'Académie des Sciences et Lettres de Montpellier.

     Admise à la retraite en 1989, elle continue à accompagner des étudiants en maîtrise ou en thèse et à son décès à l’âge de 77 ans, elle était encore débordante de projets de recherche.

     Anne Blanchard avait perdu sa mère en 1946 alors qu’elle était encore étudiante. Elle restera auprès de son père grand invalide de la guerre de 14-18 jusqu’à sa mort en 1965. Très attachée aux liens familiaux et en particulier à ses neveux, elle était aussi très attentive à ses étudiants sans cesser pour autant d’être exigeante ; nombre d’entre eux l’appelaient affectueusement « tante Annette ».

 

Principales publications:

 

  • Les « ingénieurs du roi » de Louis XIV à Louis XVI. Étude du corps des fortifications, Montpellier, 1979, 635 p.
  • Dictionnaire des ingénieurs militaires, 1691-1791, Montpellier, 1981, 786 p.
  • Majorque, Languedoc et Roussillon de l'Antiquité à nos jours, 1982
  • « De la place forte à la capitale provinciale; des Réformes aux Lumières xvie et xviiie siècles » (avec Henri Michel) dans Histoire de Montpellier (dir. G. Cholvy), 1984
  • Les Giral, architectes montpelliérains (de la terre à la pierre), Montpellier, 1988, 178 p.
  • « La bonne sureté du royaume » et « Vers la ceinture de fer » in A. Corvisier (dir.), Histoire militaire de la France, t.1, 1992
  • « Le corps des ingénieurs du génie. Évolution et missions. 1715-1789 » in A. Corvisier (dir.), Histoire militaire de la France, t.2, 1992
  • Le Languedoc en 1789, des diocèses civils aux départements. Essai de géographie historique, in Société languedocienne de Géographie, avec Elie Pélaquier, janvier- juin 1989 , fascicules 1-2, 225 p.
  • Vauban, Paris, Fayard, 1996, 677 p. (Prix du Musée de l’Armée, Prix Richelieu, prix du Maréchal Foch décerné par l’Académie Française).
  • L'encyclopédie des rebelles, insoumis et autres révolutionnaires, avec Serge Bloch, 2009, Gallimard

 

Sources : Archives du Département de l'Hérault

et Geneviève Voisin-Blanchard

 

Voir aussi son éloge par Bernard Chédozeau le 15/11/1999 :

https://www.ac-sciences-lettres-montpellier.fr/academie_edition/fichiers_conf/CHEDOZEAU-ELOGE-BLANCHARD-REP-GOUNELLE-1999.pdf

  © 2020-2021 aslm. Tous droits réservés.