Academie des Sciences et Lettres de Montpellier

François DELMAS (24-8-1913 | 3-3-2002)

Section : Lettres - Siège : XIII
Avocat - Bâtonnier - Maire de Montpellier - Député de l'Hérault - Secrétaire d'Etat à l'Environnement
Elu(e) à l'Académie en 1967. Départ en 2002.
Fonctions à l'Académie : Président général de l'Académie en 1989
image membre
 
Voir son éloge par Madeleine Roussel :
 
 
Résumé (Source :  Wikipédia)
 
     Il est le fils de Paul Delmas (1880-1962), professeur d'obstétrique à la faculté de médecine de Montpellier, et le frère d'André Delmas, anatomiste, doyen de la faculté de médecine de Paris.
 
     Étudiant à Sciences-Po à Paris dans les années trente, il est une figure de proue de la mouvement de la droite du Croix-de-Feu, et est très proche du colonel François de La Rocque. Sa vie politique après la guerre est en continuité avec cet idéologie catholique, républicaine et conservatrice. En 1940, il est un des 100 000 français évacués de Dunkerque vers l'Angleterre, devant l'avancée des Allemands. Il retourne à Montpellier, où il demeure jusqu'à la fin de la guerre et de sa vie.
 
     Avocat de profession à partir de 1938, il dirige le cabinet d'avocats « Delmas Rigaud Levy » et il est bâtonnier du barreau de Montpellier en 1976. Il a épousé Suzanne née Chapal, la veuve de son ancien ami Antonin Rigaud, et la mère de Jean-Louis Rigaud, son partenaire dans son cabinet d'avocats. Après sa mort en 1989, il porte quotidiennement une cravate noire.
 
     Maire de Montpellier de 1959 à 1977, il gère la croissance démographique et spatiale de la ville, notamment l'arrivée de rapatriés d'Algérie. Il accueille la société IBM au début des années 1960, et initie la construction du centre commercial de centre-ville, le Polygone, près de la place de la Comédie; il aménage l'esplanade Charles-de-Gaulle en jardin public et construit les premiers parkings souterrains sous le centre-ville. À l'ouest du territoire communal, il lance une zone à urbaniser en priorité (ZUP, selon la loi de 1958) sur le domaine de La Paillade. En 1966, il offre à la ville de Louisville (États-Unis) avec laquelle Montpellier est jumelée depuis 1955, la statue de Louis XVI qui trônait à la fin de la Restauration au centre de la place Louis XVI, qui a été renommée en place du Marché-aux-Fleurs.
 
     Avec les communes de l'agglomération montpelliéraine, il contribue à la création du district de Montpellier en 1965.
 
     Il est battu aux élections municipales, en mars 1977, par le socialiste Georges Frêche.
 
     Député de la première circonscription de l'Hérault, il est secrétaire d'État à l'Environnement de 1978 à 1981 dans le troisième gouvernement de Raymond Barre. En 1981, François Delmas est battu à l'élection législative par Georges Frêche.
 
     Historien amateur, publiant des articles savants sur l'Ancien Régime et la Révolution en Languedoc, il est membre à l'Académie des sciences et lettres de Montpellier. A 80 ans, il prend sa retraite. Il meurt neuf ans après et est inhumé sur la commune de Florac.
 
  © 2020-2021 aslm. Tous droits réservés.