Academie des Sciences et Lettres de Montpellier

Emile DEMONTES (7-11-1895 | 21-12-1955)

Section : Lettres
Professeur à la Faculté de Droit
Elu(e) à l'Académie en 1938. Départ en 1955.
image membre

 

     Émile Jean Charles DEMONTÈS naît le 7 novembre 1895 à Alès (Gard). Son père, Jean-Victor DEMONTÈS (1866-1950), auteur de nombreux travaux sur l'économie de l'Algérie, a été chargé de cours au Collège de France à partir de 1920 jusqu'à sa retraite en 1931. Sa mère, Léa JAMAIS, était la sœur d'Emile JAMAIS, qui fut député du Gard et sous-secrétaire d'État aux colonies.

     Émile Jean Charles DEMONTÈS passe sa jeunesse à Alger. Il fait de brillantes études classiques, qu’il poursuit à la faculté de droit d’Alger, dont il est lauréat des concours. Mobilisé en 1915 et incorporé au 8e régiment de tirailleurs indigènes de Bizerte, il sert pendant quatre ans. Après la guerre, il reprend ses études de droit et sort licencié de la faculté de droit d’Alger. Parti à Paris lorsque son père est nommé au Collège de France, il soutient en 1922 un doctorat ès sciences juridiques ; il bénéficie d’une bourse d’études pour Rome, où il séjourne cinq mois; à son retour, il soutient un doctorat ès sciences politiques et économiques sur « la question agraire dans l’Italie contemporaine » (1923). En 1924, il reçoit le prix Rossi de la faculté de droit de Paris et, en 1928, réussit l’agrégation. Il est alors nommé à la faculté de droit de Caen, puis demande sa mutation pour Montpellier : il obtient en 1933 la chaire de droit commercial laissée vacante par le départ à la retraite de Jules Valéry. Il professe ensuite le droit civil, mais donne également un cours de droit musulman, appris en Algérie. Excellent orateur, il est un enseignant admiré.

Auteur de nombreux travaux sur la thématique des contrats, il est également l’éditeur du Code du commerce en 1936. Membre de l’Académie des sciences et lettres de Montpellier depuis 1938, il est élu au Conseil municipal de la ville après la Libération, en mai 1945, et y siège jusqu’à son décès.

Il épouse en juin 1935 Mathilde Lucy Marcelle Castelnau (1903-1970), fille de William Castelnau, officier de marine, et de Marguerite Favre de Thierrens. Le couple a trois enfants : Gisèle (1936-2013), docteur en droit, épouse de Georges Vic, propriétaire viticole ; Christine (1940-), licenciée en chimie, épouse de Jean-Pierre Nougier, professeur à la faculté des sciences de Montpellier ; et Jean-Pierre (1941-1963).

Émile Demontès décède prématurément, en 1955, à l’âge de 60 ans.

 

Sources : éléments réunis par Pierre-Yves Kirschléger à partir d'archives du Collège de France,

orrespondance avec la famille Demontès. 

Henri Cabrillac, « Éloge du Professeur Émile Demontès. Réception à

l’Académie des sciences et lettres de Montpellier », 1961.

  © 2020-2021 aslm. Tous droits réservés.