Academie des Sciences et Lettres de Montpellier

Jean - Gabriel Pous (15-5-1934 | 20-09-2003)

Section : Médecine
Professeur de la Faculté de Médecine
Elu(e) à l'Académie en 1985. Départ en 1995.
image membre
     
     Jean-Gabriel Pous est né à Nîmes le 13 mai 1934. Sa famille paternelle est originaire de Ginestas où elle possède une propriété viticole. Son père est agrégé d’espagnol et enseigne sa discipline d’abord au lycée de Nîmes puis à Montpellier à l’Ecole de commerce et aussi au lycée Joffre pour les classes préparatoires aux grandes écoles. La famille maternelle, originaire de la région de Bédarieux, comporte plusieurs enseignants, dont sa mère, elle aussi enseignante en espagnol.

     Jean-Gabriel, après de brillantes études secondaires, opte pour des études médicales qu’il effectue à la Faculté de médecine de Montpellier. Il passe les concours hospitaliers de l’externat et de l’internat  des hôpitaux de Montpellier .Sa carrière hospitalière est interrompue par une longue période de service militaire effectuée en Algérie de 1960 à 1962.Pendant la guerre d’Algérie il pratique la chirurgie militaire et devient chirurgien chef d’un service chirurgical dans le sud –Oranais. Il recevra la croix de la valeur militaire et sera cité à l’ordre de sa division.

     Démobilisé il reprend sa carrière hospitalo-universitaire et  devient, en1970, chef de clinique du professeur Maurice Lapeyrie  dans le service de Chirurgie infantile et orthopédique au quatrième étage de l’Hôpital  Saint-Charles. La même année il devient docteur en médecine. Dans le service mixte de chirurgie infantile et orthopédique il s’oriente maintenant vers la chirurgie infantile en devenant assistant des hôpitaux dans cette spécialité. Parallèlement  il poursuit une carrière universitaire et devient Maitre de  conférences  (1970), Professeur sans chaire (1978) et Professeur de première classe  (1984) en Chirurgie infantile. A partir de 1970 il est responsable de l’unité de Chirurgie pédiatrique qui est officiellement autonomisée en 1974. Il occupe ainsi des locaux au rez-de chaussée de l’Hôpital Saint-Charles, d’abord dans l’aile est puis dans l’aile ouest. Parallèlement il organise un grand service de chirurgie pédiatrique à vocation orthopédique à L’Institut marin Saint-Pierre à Palavas, Institut dont il est d’ailleurs un des administrateurs. Son activité hospitalière est d’abord celle d’un chirurgien pédiatre généraliste. A ce titre il réalise à Montpellier les premières grandes interventions sur des malformations congénitales néonatales graves comme l’atrésie de l’œsophage, l’imperforation anale ou le bec de lièvre. Bientôt il organise son service en confiant à ses collaborateurs la chirurgie viscérale (Benoit-René Galifer) et plastique (Pédro Montoya) ou orthopédique (Alain Diméglio). Le service de chirurgie pédiatrique est temporairement  divisé en deux parties à l’Institut marin-Saint-Pierre et à l’Hôpital Saint-Charles. A partir de 1990 l’ensemble de la chirurgie pédiatrique est installée dans le nouvel Hôpital Lapeyronie.

     Jean –Gabriel  Pous, dans la dernière partie de sa carrière, se consacre exclusivement à l’orthopédie pédiatrique qu’il exerce à l’Institut marin Saint-Pierre puis à l’Hôpital Lapeyronie. Il devient un spécialiste international de cette spécialité en pratiquant la chirurgie du pied bot congénital qu’il fait précéder d’une kinésithérapie néonatale passive, celle de la luxation congénitale de la hanche et de la chirurgie des scolioses graves qu’il aborde par voie antérieure par thoraco-phréno-laparotomie. Devenu un des leaders de la chirurgie orthopédique infantile Jean-Gabriel Pous va largement diffuser  son enseignement en France puis à l’étranger. Auteur de très nombreuses publications et d’ouvrages consacrés à sa spécialité, il devient professeur –invité d’un grand nombre d’universités étrangères en particulier à Lisbonne, Barcelone, au Québec , à Chicago, San-Francisco et Brasilia. Il est membre de nombreuses sociétés savantes comme la Société Française de Chirurgie Orthopédique  et Traumatologie, membre fondateur du Groupe d’Etude en Orthopédie pédiatrique dont il devient président, membre titulaire de la Société Internationale de Chirurgie Orthopédique et membre correspondant de l’Orthopaedic Pediatric Society. Membre du Conseil  National des  Universités  il préside la sous-section de chirurgie infantile. Outre son activité hospitalo-universitaire Jean-Gabriel Pous consacrera une partie de son temps  à la prise en charge d’enfants algériens présentant des problèmes orthopédiques  graves qui seront opérés, pendant plusieurs années,  à l’Institut marin Saint-Pierre à Palavas.

     Jean-Gabriel Pous a épousé en 1957 Mlle Francoise  Bonnaud  fille d’Edouard Bonnaud Inspecteur Général de la construction et Directeur du Service Régional des Etudes de la mission interministérielle pour l’aménagement touristique du littoral Languedoc-Roussillon. De cette union naitront deux enfants (Jean-François et Béatrice) , quatre petits-enfants et quatre arrière- petits enfants.

     Jean-Gabriel Pous sera admis à l’Académie des Sciences et Lettres de Montpellier le 22 juin 1987.Son beau-père avait été élu dans la même Académie en avril 1969.

     En mai 1985 il est nommé chevalier de la Légion d’Honneur.

    Jean-Gabriel Pous décède à Montpellier le 20 septembre 1995, laissant le souvenir d’un brillant chirurgien, d’un chef d’école efficace et d’un enseignant hors pair.

                                                                                                                                              Robert Dumas

  © 2018-2019 aslm. Tous droits réservés.