Academie des Sciences et Lettres de Montpellier

Pierre Carles (10-2-1921 | 00-00-0000)

Section : Lettres
Colonel d'Infanterie, docteur ès Lettres, conservateur du Musée de l'Infanterie
Elu(e) à l'Académie en 1995. Départ en 2012.
image membre

 

     C’est en 1995, que le colonel Pierre Carles, qui vient de disparaitre à l’âge de 95 ans, fut élu a l’Académie des Sciences et Lettres de Montpellier au fauteuil numéro XXVIII de la section des Lettres. Sa famille paternelle était profondément enracinée dans la commune de Lavérune depuis le début du XVIIIe siècle. Les Carles y furent pendant longtemps facturiers de draps et tailleurs d’habits – en particulier d’habits ecclésiastiques. Huit générations se sont succédées en ces lieux.

     Dans l’hommage qu’il rendit a son prédécesseur dans notre académie, Pierre Carles écrivait : “Je crois que l’empreinte que laisse l’enseignement dans l’adolescence est très forte et capable de se prolonger dans l’âge adulte”. Sans doute faisait il allusion à sa propre expérience et, bien avant l’adolescence, a ce respect des maitres et du devoir envers la patrie que son père instituteur, mais aussi héros  de la Guerre de Quatorze, avait, par l’exemple et le verbe, inculque a son fils. Après avoir préparé Saint-Cyr, il choisit l’action et s’engage dans l’armée de l’armistice dès 1941. À sa sortie de l’école de Cherchell, il sera officier dans la Légion étrangère et, quinze ans plus tard, servira dans les états-majors. Pierre Carles fut non seulement un soldat courageux mais aussi un grand intellectuel, titulaire d’une thèse d’état soutenue en Sorbonne sur l’organisation militaire franco-napolitaine au XIXe siècle. Et, sans citer tous ses ouvrages, on peut rappeler qu’il écrivit des articles pour le Dictionnaire de Napoléon dirigé par Jean Tulard. Il était aussi un remarquable linguiste. À Montpellier il fut, jusqu’à sa retraite, directeur de l’Enseignement général de l’École d’application de l’Infanterie.

                                                                                                                              Jacques Balp

 

  © 2018-2019 aslm. Tous droits réservés.