Academie des Sciences et Lettres de Montpellier

Eugène ESTOR (6-6-1861 | 13-3-1943)

Section : Médecine - Siège : XX
Professeur de chirurgie infantile et de clinique chirurgicale à la Faculté de médecine de Montpellier, Membre associé de l'Académie de chirurgie (1905), Membre correspondant de l'Académie de médecine
Elu(e) à l'Académie en 1896. Départ en 1943.
image membre

 

Nota : date de décès (jour et mois ) variable selon sources ! 

Voir son éloge par Albert Puech :

https://www.ac-sciences-lettres-montpellier.fr/academie_edition/fichiers_conf/PUECH-ELOGE-ESTOR-E-REP-GIRAUD-1952.pdf

 

Résumé vie (source notice CTHS):

     Né en 1861, Eugène Estor est fils et petit-fils de professeurs à la Faculté de Montpellier. Il se dirige donc, de manière assez naturelle, vers la carrière médicale. Au début de ses études, avant même qu'il ne soit reçu à l'Internat, il se distingue en allant soigner avec son père les cholériques, durant une grave épidémie à Toulon. A son retour, il devient successivement interne des hôpitaux, chef de clinique chirurgicale en 1888, agrégé de chirurgie en 1889. En 1896, il est désigné comme professeur de médecine opératoire. Douze ans plus tard, cette chaire est transformée en chaire de clinique chirurgicale infantile et orthopédique. C'est alors que, dans son service de l'hôpital Saint-Ëloi, il devient un des maîtres reconnus de la chirurgie infantile et orthopédique. En novembre 1922, il succède au professeur Tedenat comme professeur de clinique chirurgicale. Pendant la guerre de 1914-1918, il soigne, à Montpellier, de nombreuses séquelles de plaies de guerre. Il devient le premier chef du Centre d'appareillage de la 16e Région et, s'intéressant à la rééducation des mutilés, il est un des fondateurs de l'Ecole professionnelle des blessés de cette même région. Il est également le fondateur de l'Institut héliomarin Saint-Pierre à Palavas, premier sanatorium pour enfants tuberculeux et rachitiques du littoral méditerranéen.

     Son œuvre chirurgicale s'étend à de nombreux sujets de chirurgie générale. Dès 1891, il publie un important mémoire sur les plaies pénétrantes de l'intestin grêle par balle. Par ailleurs, il fait des études sur le cathétérisme rétrograde de l'urètre (1895), les plaies pénétrantes de l'utérus gravides (avec le professeur Puech, 1899), le traitement chirurgical du cancer des ovaires (1900), les tumeurs végétantes de l'ovaire (1906). C'est surtout en chirurgie infantile et orthopédique qu'il publie ses plus importants travaux : Étude sur la subluxation congénitale du poignet (1907), sur les prétendus kystes branchiogènes multiloculaires du cou (avec Masselman, 1908), son rapport sur le traitement de l'exstrophie vésicale (Congrès de Budapest, 1909), son rapport sur le traitement chirurgical du mal de Pott à la Société française d'Orthopédie. Le Guide pratique de chirurgie infantile, qu'il publie en 1909, restera longtemps classique. Durant la Première guerre mondiale, il est un des promoteurs de la prothèse par plaques d'or pour les pertes de substance du crâne chez les trépanés. 

     Eugène Estor est élu correspondant national de l'Académie de médecine pour la division de pathologie chirurgicale le 12 juillet 1921. Il est membre correspondant de l'Académie de Chirurgie et de l'Académie de Médecine, un des fondateurs de la Société française d'Orthopédie et de la Revue d'Orthopédie.

 

Travaux (voir BNF) : 

https://data.bnf.fr/fr/10433581/eugene_estor/

 

  © 2020-2021 aslm. Tous droits réservés.