Academie des Sciences et Lettres de Montpellier

Etienne - Joseph SICARD (20-10-1765 | 6-1-1850)

Section : Lettres - Siège : XIX
Avocat, conseiller à la cour d'appel (1810-1837)
Elu(e) à l'Académie en 1847. Départ en 1848.
image membre

 

Source du portrait : Etudes Héraultaises

 

     Étienne-Joseph Sicard est né à Montpellier le 20 octobre 1765 dans une famille de magistrats de la Cour des Comptes, Aides et Finances. Après des études de droit, il devient avocat. En 1791, la famille se retire à Agde et, en février 1794, à Montagnac. Après le 9 thermidor, E. Sicard est nommé agent national à Agde et son père juge de paix. Ils sont renvoyés de leurs fonctions après le 18 fructidor, et continuent de résider à Agde jusqu'au 16 juillet 1803, date à laquelle Étienne Sicard est nommé juge suppléant au tribunal de Montpellier, puis juge au Tribunal d'instance (1806), conseiller à la Cour d'Appel (1810) jusqu'à sa démission en août 1837. En 1804, il avait épousé Anne Despous, fille du receveur général de l'Hérault. A Montpellier, après ses études, il avait constitué une Société d'Instruction mutuelle, réunion littéraire, qui regroupait des collaborateurs connus : Nougarède, Tabarié, Lebrun, Montlaur de Murles, Daru... Ce groupe d'amis se livre à de nombreuses recherches littéraires, études, traductions d'auteurs antiques, éditions et échange de fructueuses correspondances. Ces mérites ouvrirent à E. Sicard à Montpellier les portes de l'Académie (1847). Il décède à Montpellier le 6 janvier 1850.

 

Voir Etudes Héraultaises :
     http://www.etudesheraultaises.fr/wp-content/uploads/1999-2001-30-32-01-la-premiere-commission-archeologique-de-l-herault-1819-1824.pdf

  © 2020-2021 aslm. Tous droits réservés.