Academie des Sciences et Lettres de Montpellier

Yves Guerrier (26-9-1917 | 06-11-2003)

Section : Médecine
Professeur de la Faculté de Médecine - Correspondant de l'Académie Nationale de Médecine
Elu(e) à l'Académie en 1979. Départ en 2003.
image membre
 
 
     Le Professeur Yves Guerrier est né à Redon, en Bretagne, le 26 Septembre 1917. Après des études chez les Jésuites à Montpellier, il entre en Médecine en 1936. Dès la première année, l'enseignement du Professeur Jean Delmas l'incite à s'orienter vers l’anatomie. En 1938, il est admis aux concours d’externe des hôpitaux et d’aide d’anatomie, puis en 1942 au concours d’interne des hôpitaux et au prosectorat d’anatomie. Entre temps, il avait été appelé sous les drapeaux en Septembre 1939, promu médecin auxiliaire le 2 Février 1940, fait prisonnier du 18 Juin 1940 au 12 Février 1941. A nouveau engagé en tant que médecin-lieutenant à partir du 15 Février 1945, il avait été détaché à Nantes.
 
     Durant son internat, il alterne les choix de chirurgie et d’oto-rhino-laryngologie. En 1944, il soutient sa thèse de doctorat sur l’anatomie du sympathique cervical. En 1945-46, il est boursier stagiaire du CNRS dans la section de chirurgie expérimentale. En 1946, il est nommé  chef de clinique d'ORL et, en 1947, assistant laryngologiste des hôpitaux. Parallèlement, il poursuit sa carrière d’anatomiste comme chef de travaux, jusqu’à son succès en 1952 à l’agrégation d’anatomie. En 1959, Yves Guerrier décide de se présenter à une deuxième agrégation, celle d’ORL pour succéder à Jean Terracol. Il est brillamment reçu et est promu professeur d’ORL et chirurgie maxillo-faciale.
 
     En 1960, au troisième étage des cliniques Saint Charles, Yves Guerrier prend la tête d’un grand service d’ORL et chirurgie maxillo-faciale dont il entreprend la modernisation: il relance l’otologie et achète de ses deniers le premier microscope opératoire; plus tard, il sera l’un des premiers utilisateurs du laser en ORL; il développe la chirurgie fonctionnelle de l’oreille que pour le larynx; il pratique la première laryngectomie reconstructive en France; il crée les explorations fonctionnelles de la surdité et des vertiges, la consultation de la surdité de l’enfant, l’école d’orthophonie, un service d’audiophonologie à l’Institut Saint-Pierre à Palavas. Il organise les journées montpelliéraines annuelles d’ORL qui se poursuivront sous la forme des journées d’ORL du delta, avec Marseille et Lyon.
 
     Il confie chacune de ces orientations à l’un de ses collaborateurs: Yves Dejean pour l’ORL de l’enfant et la prise en charge de la surdité, Bernard Guerrier et Jean-Gabriel Lallemand pour la chirurgie cervico-faciale; Alain Uziel et Rémy Pujol pour l’activité de recherche dans le cadre de l’unité Inserm 254:« neurobiologie de l’audition ».
 
     Sa production scientifique est considérable: 17 ouvrages chez des éditeurs prestigieux, notamment: le « traité de technique chirurgicale ORL et cervico-faciale » en 1987,  ouvrage en quatre volumes qui reste une référence incontournable et l’ « histoire des maladies de l’oreille, du nez et de la gorge », qui reçut en 1990 un prix de l’Académie Nationale de Médecine. En 1966, il est le créateur des cahiers d’ORL, de chirurgie cervico-faciale et d’audiophonologie, revue remarquable d’enseignement post-universitaire. Un dernier domaine lui tenait à coeur: l’olfactologie. Avec le Professeur Azemar, il organisa à 7 reprises à Grasse entre 1961 et 1972 les symposia méditerranéens sur l’odorat.
 
     Yves Guerrier est l'auteur de 310 publications. Il était membre de nombreuses sociétés nationales et internationales; il présida notamment à partir de 1979 la Société Française de Cancérologie Cervico-Faciale. Si l’on devait ne retenir chez lui que deux grands domaine d’excellence, ce seraient incontestablement l’enseignement de l’anatomie et la chirurgie du cou. Son enseignement de l’anatomie était lumineux, quel que soit son public : jeunes étudiants en salle de dissection ou chirurgiens chevronnés venus de l’Europe entière. Il avait créé pour eux avec le Professeur Pierre Rabischong un cours d’anatomie chirurgicale du cou et des nerfs crâniens. Il excellait dans la chirurgie cervico-faciale et attirait des spécialistes du monde entier. 
 
     Yves Guerrier fut lauréat en 1951, puis membre correspondant en 1984 de l’Académie Nationale de Médecine, docteur honoris causa de l’université de Lisbonne en 1986, chevalier de l’ordre du Mérite en 1987.
 
     Il s’est éteint le 6 Novembre 2003.
Michel Voisin
  © 2018-2019 aslm. Tous droits réservés.