Academie des Sciences et Lettres de Montpellier

André PAGES (27-3-1927 | 09-01-2014)

Section : Médecine
Professeur honoraire de la faculté de médecine
Elu(e) à l'Académie en 1996. Départ en 2014.
image membre

     Le Professeur André Pagès s’est éteint le 9 Janvier 2014.

     Né en 1927, après une scolarité montpelliéraine, il commence ses études médicales en 1943, avant de gravir tous les échelons de la carrière hospitalo-universitaire.

     Il fut successivement moniteur d’anatomie en 1947, moniteur de pathologie générale en 1948, chef de clinique propédeutique entre 1954 et 1958 dans le service du Professeur Albert Puech, docteur en médecine en 1955, assistant du professeur Pierre Cazal en 1955, agrégé en 1958, professeur titulaire de la chaire d’anatomie pathologique en 1967 (issue du dédoublement de la chaire d’Anatomie pathologique et hématologie). Il installa le service d’anatomie pathologique à l’hôpital Gui de Chauliac. Il y développa les techniques nouvelles : microscopie électronique, techniques de marquage (histo-enzymologie musculaire notamment) et initia avec ses collaborateurs l’évolution vers des sur-spécialités dans sa discipline.

     André Pagès était un enseignant brillant, parvenant à intéresser ses étudiants à une discipline mal aimée. Il était un pathologiste hors pair.

     Il fit valoir ses droits à la retraite en 1993 à l’hôpital et en 1994 à la Faculté.

     André Pagès fut très engagé dans le scoutisme ; il en fut un cadre actif, jusqu’en 1974 et participa notamment pendant plusieurs années à la direction des camps de formation nationaux. En 1970, il devint commissaire national des scouts de France pour la branche « rangers ».

     Peu après sa retraite, il fut élu à l’Académie des Sciences et Lettres de Montpellier et fréquenta assidument, chaque Lundi soir,  le « salon rouge » de l’hôtel de Lunas. Ses conférences et interventions témoignaient d’une grande culture. Il fut notamment un passionné d’histoire de la médecine, collaborant dès les années 1950 avec le Médecin Général Louis Dulieu et gratifiant régulièrement la Société Montpelliéraine d’Histoire de la Médecine de conférences toujours très documentées. Il était aussi un spécialiste reconnu d’histoire militaire.

     André Pagès était le fils du Professeur Paul Pagès, titulaire à partir de 1937 de la chaire de pathologie et de thérapeutique générales à la faculté de Médecine de Montpellier. Ils publièrent ensemble des travaux originaux sur le « système des cellules claires de Feyrter » préfiguration du système APUD. L’un de ses cinq enfants Michel Pagès est professeur honoraire de neurologie.

     Les deux dernières années de sa vie il fut victime d’une pathologie très invalidante qu’il affronta avec courage.

Michel Voisin, Thierry Lavabre-Bertrand

  © 2018-2019 aslm. Tous droits réservés.