Academie des Sciences et Lettres de Montpellier

Jacques Avias (12-6-1918 | 19-10-2003)

Section : Sciences
Professeur de géologie à l'Université des Sciences et Techniques et Languedoc
Elu(e) à l'Académie en 1970. Départ en 2003.
image membre

 

- Certificat d'études secondaires, 1er cycle – Caen 1932

- B.A.C. mathématique, philosophie – Caen 1935

- Licence de sciences naturelles – Paris 1941

- D.E.S. Sciences naturelles, géologie – Lyon 1943

- Agrégation de sciences naturelles – Paris 1945

- P.C.B. Ostéologie 1e année de médecine à Alger 1945 - 1946

- Docteur ès sciences naturelles – Nancy 3 Mai 1952

- Maître de Conférences en Géologie – Faculté des Sciences de Montpellier 1956.

- Professeur de Géologie à la Faculté des Sciences de Montpellier 1959.

     Professeur à l'université Montpellier II de 1959 à 1985. Il avait commencé sa carrière universitaire à Montpellier en 1956 comme Maître de Conférences de P. Denizot, à qui il succéda en 1959, après être passé à l'ORSTOM, au Muséum dʼHistoire naturelle de Paris et à lʼÉcole Nationale Supérieure de Géologie à Nancy. C'est lui qui fut chargé de l'installation de la géologie sur le site actuel, après la décision de quitter lʼancienne faculté des sciences au centre ville.

     Sa formation universitaire très large en sciences naturelles, complétée par des certificats de mathématiques générales, de physique et de chimie, de psychophysiologie – ethnologie – sociologie, et une première année de médecine, fut couronnée par lʼagrégation de sciences naturelles et un doctorat ès sciences naturelles, sur la géologie de la Nouvelle-Calédonie en 1952. C'est certainement cette formation très éclectique qui donna à Jacques Avias une conception très large et très moderne de lʼenseignement et de la recherche en sciences de la Terre. En effet, il profita alors du déménagement pour élaborer un véritable projet dʼinstitut des sciences de la Terre et fit créer un nombre important de postes dʼenseignants et de chercheurs. Comprenant lʼimportance des eaux souterraines dans les processus géologiques et dans le développement économique des régions méditerranéennes, Jacques Avias créa en 1959 le premier enseignement de 3ème cycle dʼhydrogéologie en France. Lʼenseignement sʼappuyait alors sur une structure de recherches, le Centre dʼÉtudes et de Recherches Géologiques et Hydrogéologiques (CERGH), et sur une fondation, le Centre dʼÉtudes et de Recherches en Géologie Appliquée (CERGA), gérant tous les contrats dʼétudes et de recherches passés avec lʼindustrie et les collectivités territoriales.

     Avant la plupart des spécialistes des sciences de la Terre, Jacques Avias comprit la nécessité de développer des recherches pluridisciplinaires sur lʼenvironnement, associant biologistes, géologues, hydrogéologues et hydrologues dans une même unité. Cette dynamique remarquable, trop en avance sur son temps, fut inévitablement à lʼorigine de tensions et de difficultés. Mais cʼest grâce à lui que lʼenseignement et la recherche dans le domaine des sciences de la Terre et de lʼEau à Montpellier ont acquis une réputation nationale et internationale indiscutable. La création récente de la Maison des Sciences de lʼEau autour de lʼUMR Hydro Sciences et dʼunités de lʼIRD aurait certainement satisfait Jacques Avias, lui qui, dès les années soixante, avait cherché à faire créer par le CNRS et lʼuniversité un “ centre national dʼhydrogéologie ”.

     En 1978, il organisa à lʼuniversité un symposium international sur les implications de lʼhydrogéologie dans les autres sciences de la Terre. Ce fut pour lui lʼoccasion dʼun bilan de 20 ans de carrière et dʼapporter la preuve que sa vision à long terme de lʼévolution et du développement des sciences et techniques de lʼeau reste toujours bien ancrée aux nécessités de nos sociétés.

La démonstration la plus remarquable en a été faite par les études effectuées sous sa direction sur la source du Lez qui ont démontré lʼimportance des réserves en eau souterraine de qualité et la possibilité de les utiliser par pompage. Ce résultat fondamental a permis le développement moderne de Montpellier et de son agglomération.

 Signé ???? (trouvé sans mention sur internet)

  © 2018-2019 aslm. Tous droits réservés.